L’influence des pensées sur l’eau

19 Avr

Le travail de Masaru Emoto et l’influence des pensées sur l’eau

L’eau fait partie des quatre éléments primaires avec le vent, la terre et le feu. Bien souvent, dans les films, la maîtrise des éléments apparaît comme une véritable force, conférant des pouvoirs extraordinaires permettant de se défaire de ses ennemis. Néanmoins, il ne s’agit là que de fictions, et personne ne semble aujourd’hui capable de contrôler les éléments, au point de créer une tornade à la force de ses mains. Et pourtant, sans pouvoir opérer une telle chose, le chercheur japonais Masaru Emoto a cherché à démontrer dans son livre, Les messages cachés de l’eau, qu’il était possible d’exercer une influence sur l’eau. Découvrons cela ensemble.
En parallèle de ses études en relations internationales et de la compagnie qu’il a créée, Masaru Emoto a dirigé le projet « Project of Love and Thanks to Water ». Au fur et à mesure des recherches qu’il a menées, Masaru Emoto s’est rendu compte de plusieurs événements intéressants. Ainsi, en observant les cristaux et les molécules d’eau, il s’est aperçu que ceux-ci répondaient différemment aux stimuli extérieurs : c’est ainsi que les cristaux d’eau ne réagiraient pas de la même manière dans la façon dont ils bougent et interagissent avec leur environnement s’ils sont confrontés à de la musique classique, rock… ou encore à de simples mots. De simples mots parviendraient donc à changer la façon dont les cristaux réagissent ? Masaru Emoto va encore plus loin, quand il remarque que même la portée et la signification des mots permettent de modifier le comportement des cristaux d’eau : ainsi, prononcer des mots comme « merci » ou « gratitude » n’auraient pas le même effet sur les cristaux d’eau qu’un mot comme « haine ».

Amour et gratitude

Cristal après les mots amour et gratitude

La loi de l’attraction en action?

Afin d’aller plus loin dans son projet, Masaru Emoto s’associe à Dean Radin, et mène une étude sur 2000 sujets Japonais afin de déterminer si la simple pensée permet d’influer sur le cours de l’eau et sur la réaction des cristaux d’eau. Pour ce faire, afin que l’eau ne puisse être influencée par d’autres facteurs, il sépare les sujets des molécules d’eau, les uns se trouvant au Japon, les autres en Californie. Les conclusions de son œuvre sont ainsi publiées dans un livre, Les messages cachés de l’eau, qui connaît un véritable succès dans le monde anglophone. Grâce à ses recherches, Masaru Emoto cherche à montrer, non seulement que le contrôle des éléments n’est pas impossible (dans le cas de l’eau en tout cas), mais également que ce que l’on imagine comme étant le non vivant (minéraux) peut de facto réagir à des causes externes insoupçonnées (comme des mots des pensées). Sachant que le corps humain est composé en grande partie d’eau, nos pensées et paroles auraient donc la faculté d’agir sur la composition de notre corps. Des mots négatifs seraient donc néfastes pour nous alors des mots positifs seraient bénéfiques. Cette théorie apporte également de l’eau au moulin des partisans de la fameuse loi d’attraction selon laquelle tout ne serait que vibration dans l’univers et que les vibrations émises par les pensées déterminent notre monde.

Emoto merci

Cristal après le mot merci

Des études controversées

Néanmoins, il convient de remarquer que le travail d’Emoto ne fait pas l’unanimité dans la communauté scientifique, les chercheurs lui reprochant notamment sa méthodologie, et son refus de se soumettre à la procédure dite de double aveugle. C’est notamment pour ces raisons que Masaru Emoto reconnaît de lui-même qu’il ne considère pas comme un scientifique, mais que ses expériences peuvent tendre à dévoiler certaines interactions. En conclusion, même si le travail de Masaru Emotu est sujet à controverse, il aura au moins eu le mérite d’ouvrir le débat et d’entrevoir la possibilité que nos pensées et paroles pourraient agir sur notre corps et notre environnement.

Pour plus d’informations sur le travail de Masaru Emoto : http://www.masaru-emoto.net/english/index.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *